2011, ce sera…..

Eh bien voilà, comme ma copine Julhya s’ennuyait de moi (j’aime bien le croire), elle m’a taguée.

A première vue, le tag semble facile : mes 4 résolutions pour 2011. Et bien cela n’est pas si évident que cela. Le problème est de ne pas tomber dans les communs :

  • arrêter de fumer  : je n’ai pas encore commencer
  • perdre du poids : je suis en vrai yoyo depuis mes 15 ans, pourquoi se bercer par tant d’espoir
  • faire mon lit tous les matins : et pourquoi pas sortir la poubelle le mardi et le vendredi
  • arrêter de sucer mon pouce…. : là, mission impossible
  • aller voir papa une fois par mois : encore faudrait-il qu’il soit chez lui. Avec 5 enfants, 9 frères et soeurs, 4 beux-frères et belles-soeurs et tout plein d’amis, papa est souvent parti; Et c’est tant mieux pour lui
  • faire 1/2 heure de marche par jour : sauf s’il pleut, qu’il y a du vent, qu’il faut faire les courses, garder la petite ….
  • être de bonne humeur quotidiennement : promis lorsque la Chine aura signé la convention internationale des droits de l’homme

Alors comme vous voyez des idées, j’en ai pleins mais pas toujours à la hauteur de mes motivations. Alors 4 résolutions :

  • Réussir mon combat contre le Mammouth de l’Educ Nat afin que ma fille soit heureuse et qu’elle fasse le métier de son choix. (Et là, y a du boulot….. dernièrement on m’a informé que ma choupette n’était pas prioritaire car notre village n’était pas dans une zone sensible)
  • Ne pas craquer et arrêter vraiment le Son et Lumière : à un moment, il faut savoir dire STOP et là, je suis sur la bonne voie.
  • Allez au théâtre ou à un concert une fois par mois : qu’il soit amateur ou pro, je m’en fous. Juste le droit de prendre du plaisir. (d’ailleurs j’ai un com à faire la d’sus)
  • Avancer dans ma reconversion professionnelle : oui parce que mon bonheur, y a que moi pour le construire.

Voilà, je crois avoir réussi à prendre 4 bonnes résolutions :

– allez une petite pour la route : cricri et marité, rdv le lundi de Pâques, à Bordeaux, si possible ????

Et une autre moins égoïste : – que les tunisiens deviennent citoyens heureux dans leur Pays. Ca ce n’est pas une résolution mais juste une envie….

Donc maintenant je taggue Agnès D (car c’est vrai quoi…. montres nous ta plumes),  Marie Dinkle (car j’adore l’écriture), Bbflo, et Amélie (qui as des comm étonnants

Publicités

Suis-je bien sage …..?

Au début du mois, j’ai fait une cascade dans le bas de l’escalier, ce qui m’a valu l’immobilisation de l’avant-bras droit. Les douleurs étaient fortes et les mouvements lents, cela me paraissait bien d’obéir à mon docteur….

Oui mais voilà, les douleurs sont toujours présentes, moins nombreuses mais toujours là, et mon bras à retrouver sa mobilité et surtout je peux à nouveau réutiliser ma main.

Aussi, si j’ai bien entendu mon médecin : « vous verrez à la fin du mois (nous y sommes, même la fin de l’année), si vous pensez pouvoir retravailler, n’hésitez pas : au boulot. Cependant, je vous conseille l’attèle pendant 5 semaines, puis kiné ».

Donc aujourd’hui, l’attèle est sur ma table basse et je fais usage de mon membre inférieur, bien que je ne puisse pas conduire, serrer une main (tant pis, c’est bises pour tout le monde) ou bien essorer un objet ou le tenir sans le faire tomber (connaissez vous la chute du pot de yaourt…. et paf le carrelage).

Et puis c’est promis, si demain c’est trop douloureux ou trop gonflé, je remettrai mon attèle mais lundi, c’est sûr retour au bureau.

Mettre la table…..

(je tiens d’abord de vous présenter mes excuses, mais l’immobilisation de ma main droite ne me permet pas « d’exceller » dans la frappe.)

Comme tout le monde le sait, la fin de l’année nous permet de faire le point sur l’année en cours, et de faire des voeux pour l’année à venir. Pour tout dire mon bilan est nul, plat et ininterressant. et j’espère que 2011 sera plus vive en rebondissement.(il faut avouer que je suis assez grande pour me désinteresser de moi-même tout seule. Un jour je vous raconterai les méfaits des petits écrans).

Voilà, une réalité est là….. je m’ennuie professionnellement et associativement. J’ai besoin de remonter en selle et d’avoir des nouveaux défis.

Il y a une chose qui me fait kiffer….. mettre la table. Depuis que j’ai commencé mes études hôtelières, j’aime mettre la table et dresser les buffets. Ce que j’ai aimé le plus dans mes premiers 20 ans professionnels : préparer les salles de mariages, servir les bulles et les petits fours, gérer une équipe de serveur.

La seconde chose que j’ai aimé : recevoir ma clientèle, l’aider dans ses choix.

Alors re-voilà : j’ai appris qu’un magasin de déco et d’art de la table sera bientôt à vendre dans mon village. C’est là que j’ai acheté ma vaisselle et que ma fille achète les petits cadeaux pour ses copines.

L’idée est simple : vendre l’art de la table et organiser des cours de cuisine « simples et pas chers ». N’est-ce pas la mode à la télé ???? :

Mon mari doit investir 100 000 euros pour racheter une partie de notre outil de travail actuel dans les 3 mois. Pourtant il m’a dit : « pourquoi pas ».

Alos voilà 2011 est la mise en place de mon projet, tout au moins créer mon projet. Et j’aime ça

Etude de marché (merci de répondre : 1 réponse par personne)

Si nombreux et pourtant seuls…..

Voilà, ce week-end, je suis allée en famille (enfin ma petite famille à moi, sans mon fils qui a mieux à faire) à Center Par**, en Normandie.
Je ne sais pas si c’est le fait d’être dans ma région (oui car je suis née en Haute Normandie mais ma famille est de la basse- Normandie, Center : juste entre les deux, sur la frontière départementale et régionale) mais j’ai chopée un blues d’enfer à me provoquer des crises de boulimie….
J’ai toujours dit haut et fort que j’avais de la chance d’être d’une grande famille (mes parents ont chacun 9 frères et soeurs, qui ont chacun en moyenne 3 à 4 petits enfants, de plus, ma maman de coeur a 3 frères et 1 soeur, tous mariés et parents). J’ai 2 soeurs et 2 frères et 7 neveux et nièces. Mon mari de son côté a 2 frères et 1 soeur et faute de malchance, il ne lui reste plus qu’1 frère et ses parents. la vie est douloureuse parfois.
Donc j’en reviens à moi….. Et je me suis vu envier les autres. Ceux qui, sont venus en familles avec leurs frangins, leurs neveux et leurs parents…. Et là, mes parents m’ont énormément manqués.
Alors comment ce fait-il que j’ai la chance d’avoir une grande famille et d’être aussi seule à la fois ?????
Alors de retour, j’ai pris mon téléphone et j’ai juste dit à ma maman de coeur qu’ils m’avaient beaucoup manqués. Alors c’est promis….. La Toussaint l’an prochain ce sera au m^me endroit avec ma petite famille (fils inclus), et mon papa, ma maman de coeur et tous les frangins qui en auront envie.
Et puis, j’ai pris aussi le téléphone pour inviter le cousin de mon mari à le Saint Sylvestre… Il ne peut pas, mais promis, on passera un week-end ensemble dans le début de l’année.

Ma g’enouille

De la théorie à la pratique

Souvent, je rappelle à mon fils qu’il faut faire attenton, il peut avoir une différence entre la théorie et la pratique dans la mise en place d’un procédé quelqu’il soit.

L’an dernier, mon fils, élève de 2nde Bac Pro a pour devoir à la maison le travail suivant : faites une lettre de motivation pour la candidature à une proposition d’emploi.

Le travail semblait simple à mon fils, et beau parleur qu’il est, il a passé tellement la brosse à reluire que son travail ne méritait pas la moyenne. La prof d’éco-gestion lui remet la correstion avec des phrases-types de politesses et autres.

Cette année, même fils, même prof, même travail à la maison. Je souligne bien le « à la maison » car là, tout est l’importance de ce comm.

Mon fiston rend sa copie et sa prof (ils étaient 4 en cours aujourd’hui), elle lit sa copie et lui dit que son travail mérite un 20.

 » – tu te rend compte maman, je n’ai fait que recopier la correction de l’an passé….
– en es-tu sûr ?? Car tu avais le principe de l’argumentation, les phrases-type de politesse, mais les restes c’est ton travail.
– oui mais je n’ai fait que d’appliquer ce que la prof a dit l’an passé.
– Et bien oui, et c’est là, l’importance de ton travail : tu as appliqué les directives de ta prof et c’est ce que te demandait ta prof : mettre en application, ce que tu as vu en cours , il y a plus ou moins longtemps. »

Et n’est-ce pas ce qu’on fait au quotidien, appliquer ce qu’on a appris auprès de nos parents, grand-parents, encadrants, professeurs etc….. ?

Cette prof d’éco-gestion, que je ne connais pas, me semble être la prof que j’aime : elle est cohérente dans ses actions, et en plus, elle écoute ses élèves. Mon fils a un projet de création d’association sportive dans notre bled. Il a demandé à sa prof (qui a 2 autres élèves dans le projet) des explications sur la législation. Et toute pédagogue qu’elle est, elle lui a proposé son aide dans ses démarches.

Merci Madame, de donner ses lettres de noblesse à votre profession et merci pour votre aide dans la formation de nos enfants.

Un dimanche matin

Voilà maintenant plusieurs jours que ce pocheton me nargue…. Il n’est pas arrivé là par hasard. Mon Homme toujours bien intentionné l’a rapporté de chez ses parents. Et depuis, il se balade de la table, au plan de travail, puis un passage vers le cellier, pour le retrouver le lendemain encore en vue dans la cuisine.

Bon d’accord, maintenant qu’il est là, il faut bien que je fasse quelques choses pour qu’il disparaisse : la poubelle : trop facile, don à un voisin : trop pratiqué (oui car selon les saisons, le pocheton revient avec sa cargaison), le cacher au fond du placard : non celui de l’an passé, attend toujours sont le congèl du garage, même les souris n’en ont pas voulu, donc je n’ai pas le choix : Un gâteau aux noix.

aussi, 10h ce matin, je suis sur internet à rechercher une recette facile et pas grasse. Pour le « facile », je confirme, pour le « pas gras », c’est pas gagné. La recette éditée (pour vous c’est ici), il n’y a plus qu’à s’y mettre.

Visite du frigo et du placard……. : « Romain faut que tu ailles à Intermar** ». Après 10 minutes de négoces et d’embrouille, l’ado est parti, le temps pour moi de casser la gueule à ses noix (oui car dans la recette, ce n’est pas marqué mais seuls les cerceaux sont comestibles).

Installée dans la cuisine avec « Ptit Coeur », nous sommes prêtes dans notre haute gastronomie avec les moyens du bord. Mon robot Moulin** a plus de vingt ans. Après quelques chutes, il va pouvoir prétendre à une retraite bien méritée et moi, je vais pouvoir le changer par un petit  jeune.

Il y a eu plus long de vaisselle et de nettoyage de plan de travail et d’enfant, que de cuisine. A la fin du repas, accompagné du café, le gâteau a été dégusté.

Malheureusement, le pocheton n’ai toujours pas vide, aussi recette à la main, j’ai pris la direction de la maison voisine.

PS : la recette est pour 6 personnes, un conseil pour 12 personnes avec une glace ou une crème anglaise, c’est plus gourmand.

Previous Older Entries Next Newer Entries